Ressources & Vous
Sophrologie à Gargenville
Ressources & Vous
Sophrologie à Gargenville

Articles

Nous avons tous été confrontés à un manque de confiance en soi

 

Il est tout à fait normal d'éprouver une certaine appréhension lorsque nous réalisons quelque chose  d'inhabituel  ou  pour la première fois. C'est la peur de l'inconnu, la peur de ne pas réussir qui se manifestent. Une fois, cette épreuve surmontée, on se sent rasssuré et prêt à recommencer si nécessaire.

 

Cependant, certaines personnes sont en très grande difficulté , au point de perdre tous leurs moyens ou de tout faire pour éviter ce qui les perturbe, face à certaines situations faisant partie de la vie ordinaire, comme par exemple :

 

  • s'adresser à des inconnus : demander des renseignements, effectuer des démarches
  • parler en public : passer un oral, une audition, s'exprimer face à un auditoire
  • passer un examen : permis de conduire, entretien d'embauche, ...
  • - se rendre dans des lieux publics : centres commerciaux, manifestations publiques, prendre les transports en commun, concerts, ...
  • prendre les transports : train, métro, avion
  • prenre la voiture : conduire ou être passager sur autoroute, lorsqu'il y a beaucoup de monde sur la route, lorsque la vitesse augmente, ...
  • aller chez le médecin, dans les hôpitaux

 

Ces personnes ont pourtant l’envie ou le besoin de réussir à accomplir toutes ces choses  mais s'en sentent incapables. C’est comme si quelque chose d’incontrôlable les empêchait de le faire. Elles ont beau se raisonner, rien n''y fait !

 

Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce manque de confiance ?

 

Il s’agit d’une émotion : la peur qui se manifeste sous toutes ses formes, comme, par exemple :

  • La peur de l’échec
  • La peur de réussir (des conséquences de cette réussite)
  • La peur d’être ridicule
  • La peur d’être jugé
  • La peur du changement
  • La peur d’avoir peur
  • Etc

 

La peur apparaît souvent à la suite d'un traumatisme, d’une expérience mal vécue.

En effet, lorsque nous nous sommes retrouvés en situation d’échec, notre cerveau garde en mémoire l’émotion qui a été ressentie lors de cette expérience.

 

Ainsi, à cheque fois que la personne sera confrontée à la situation qui la pertrube, la peur se manifestera à nouveau et entraînera un comportement irrationnel :

  • fuite : évitement de la situation
  • attaque : réaction agressive face à la situation
  • inhibition : incapacité à agir (perte de moyens)

 

Ces réactions  ont, malheureusement, des conséquences sur l'évolution de la personne (dévolorisation, isolement, ...).


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.