Ressources & Vous
Sophrologie à Gargenville
Ressources & Vous
Sophrologie à Gargenville

Articles

Maigrir sans régime, c'est possible !

 

Nous sommes nombreux à constater qu’après avoir suivi un régime, au bout de quelques mois, nous avons repris le poids perdu.

Au fil des années, les régimes se succèdent et l’effet yo-yo s’installe.

Tant d’efforts et tant de frustrations pour revenir à la case départ !

Souvent, à force de subir les régimes successifs, le corps garde en mémoire ce qu’il a dû subir et commence à stocker quelques kilos supplémentaires lors de la reprise de poids pour le cas où il viendrait à manquer à nouveau de nourriture.

Il s’engage alors une bataille avec le corps qui refuse d’obéir à la tête qui lui impose sa dictature.

La tête n’accepte pas ce corps qui ne correspond pas à son idéal.

Finalement, c’et le corps qui a le dernier mot. C’est lui qui décide !

Face à ce constat d’échec, s’installe un mal-être, une perte d’estime de soi et un manque de confiance.

Bien sûr, dans les cas d’obésité sévère, lorsque le surpoids représente un réel danger pour la santé du patient, il est possible et parfois nécessaire de recourir à la chirurgie. C’est une solution très efficace qui permet maigrir rapidement.

Cependant, avec le recul,  il a été observé que lorsque le patient conserve les comportements alimentaires qu’il avait avant son opération, une reprise de poids s’amorce dans le temps.

 

Est-il possible de perdre du poids sans faire de régime ?

Oui, il est possible de perdre du poids sans avoir à suivre un régime draconien.

Partant du principe que rien dû au hasard, que tout à une cause, on peut se demander pourquoi certaines personnes luttent en permanence pour obtenir un poids qui leur convienne alors que d’autres personnes ne savent même pas ce qu’est un régime car elles n’ont jamais eu à l’expérimenter étant donné que les problèmes de poids ne font pas partie de leur vie.

Il faut retrouver le ressenti profond qui entraîne la prise de poids que l’inconscient va chercher à apaiser au moyen de la nourriture.

Très tôt au cours de notre existence, nous avons appris que la nourriture était un excellent moyen de nous calmer.

Ne donne-t-on pas à un enfant un gâteau ou un bonbon pour le calmer, le réconforter ou le récompenser ?

Dans la vie, tout est apprentissage, nous apprenons alors que la nourriture peut servir à s’apaiser.

Plusieurs hypothèses sont possibles pour interpréter les comportements alimentaires et le surpoids :

  • Ressenti d’agression, sentiment d’insécurité : il faut se protéger du monde extérieur, mettre de la distance entre moi et les agresseurs potentiels et se forgeant une carapace, un bouclier.
  • Ressenti de vide, de solitude : il faut que je remplisse ce vide.
  • Peur de manquer : il faut faire des réserves, stocker au cas où je viendrai à manquer.
  • Peur de ne pas être assez fort : il faut que je me renforce, que je devienne plus fort, que je sois un pilier.
  • Peur de manquer d’énergie : il faut que je produise de l’énergie dans mon corps pour y arriver.
  • Peur d’avoir froid, sentiment de froideur : il faut que je me réchauffe au moyen des calories
  • Ressenti transgénérationnel : ressenti transmis par les ancêtres. Lorsque les ancêtres ont souffert de la famine, il se peut qu'ils aient transmis, de manière inconsciente, la peur d'avoir faim, de manquer de nourriture.

Ce sont que des pistes de réflexions. Chaque personne est unique et chaque personne a son propre ressenti qui est fonction de ses expériences.

Il faut savoir que l’inconscient ne fait pas de différence entre le réel et le virtuel. Ainsi, lorsqu'on parle de peur de manquer, par exemple, cela peut être au réel comme un figuré : peur de manquer de nourriture, peur de manquer d’amour. La nourriture est une compensation symbolique quand il s’agit d’amour.

 

Quels sont les moyens qui peuvent aider à perdre du poids sans régime ?

La PNL et l’hypnose sont des outils qui vont permettre d’identifier le ressenti ayant entraîné la prise de poids.

Il va ensuite être proposé d’autres ressources, d’autres moyens à l’inconscient pour combler le manque qui a été ressenti. C’est un réapprentissage qui s’instaure. L’inconscient expérimente d’autres façons de s’apaiser et n’a donc plus besoin d’utiliser la nourriture pour compenser.

Ainsi, la personne change de comportement alimentaire :

  • Elle cesse de grignoter,
  • Elle mange moins,
  • Elle retrouve la sensation de de satiété,
  • Elle se dirige naturellement vers des aliments plus sains, plus équilibrés pour sa santé.

Le comportement alimentaire ayant changé, la personne commence à perdre du poids sans faire d’effort particulier, sans frustration.

Hormis la perte de poids, elle s’apaise, se sent mieux, retrouve l’estime d’elle-même et davantage de confiance.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.