Annick Bricchi

Décodage émotionnel des maladies : les maux de l'âme s'expriment dans le corps


6.801K vues

Annick Bricchi

7 rue de Bretagne
78440 Gargenville
France
Au Cabinet ou à distance en téléconsultation

Existe t-il un lien entre les symptômes
et les émotions ?

Vous souffrez peut-être d'une pathologie et que vous vous posez des questions à propos du sens de cette maladie et des causes qui peuvent être à l'origine de son apparition ?

Peut-être avez-vous vécu un choc émotionnel, plus ou moins intense, dans les jours, semaines ou mois qui précèdent le déclenchement de la maladie ? 

Et peut-être que vous vous dites qu'il y a surement un lien entre ce choc et la maladie qui vous affecte ?

 

Quel est le message qu'essaie de vous faire comprendre votre derrière cette pathologie ?

 

Lorsque nous ne pouvons exprimer en mots ce que nous ressentons, le corps peut l'exprimer sous forme de maux. Ces maux sont les mots non dits qui expriment un besoin.

 

Quelles sont ces émotions refoulées qui se sont cristallisées dans le corps ?

 

C'est avec notre corps que nous ressentons les choses Celles-ci se manifestent sous forme de sensations corporelles.

 Ces sensations expriment un besoin à satisfaire, comme la sensation de froid, de soif, de faim, d'uriner...

Ces besoins sont biologiques. Il s'agit de besoins réels à satisfaire afin de ne pas tomber malade.

 

Le cerveau ne fait aucune différence entre ce qui réel et ce qui ne l'est pas.  Il y a un ressenti, des sensations. Que le besoin soit réel ou virtuel, il ne fait aucune différence.

 

Lorsque nous ressentons des émotions par rapport à une situation, nous les ressentons également dans le corps sous forme de sensations. Elles indiquent si nos besoins sont satisfaits ou pas.

 

Si un besoin n'est pas satisfait, notre biologie se met en stress pour nous inciter à trouver une solution adéquate à la situation. Si aucune ressource n'est apportée, l'inconscient va solutionner, à notre place, le conflit biologique  afin de combler ce besoin. Cette solution a pour intention de faire baisser le niveau de stress pour éviter quelque chose de pire. Nous ne pouvons rester en état de stress trop longtemps. Il s'agit d'une solution d'adaptation.

 

A tout stress, il faut une solution, une ressource qu'elle soit biologique ou psychologique.

 

Lorsqu'il y a une maladie, la solution est virtuelle. Elle est le symbole, la métaphore du ressenti. Les symptômes remplissent un besoin que nous ne parvenons pas à solutionner et qui demeure un stress.

 

En fonction du besoin non satisfait, la solution est symbolique et biologique et illustre sous frome de symptômes le besoin :

  • digérer quelque chose qui nous ressentons comme indigeste : l'estomac va se mettre à produire plus de sucs gastriques pour tenter digérer. Cela peut se transformer à ulcère
  • uriner fréquemment pour marquer les limites du territoire. Cela peut se transformer en cystite lorsque nous ressentons que quelqu'un dépassent les limites, empiètent sur ce que nous définissons comme étant notre territoire.
  • se gratter fréquemment pour être en contact... Un eczéma peut être interprété comme une rupture de contact avec quelqu'un.

 

Ces symptômes sont la solution d'adaptation à l'instant présent et futur en attendant qu'une solution réelle soit trouvée, celle qui comblera le besoin correspondant à la situation du passé.

Dis-moi quels sont tes symptômes,
je te dirai ce que ton corps cherche à te dire...

Voici quelques exemples possibles de décodage :

 

  • acné : je me sens agressé par mon image. J'ai des boutons et plus je les vois et plus ils m'agressent.
  • acouphènes : un son intérieur qui perturbe le silence (le mien ou celui de l'autre ?)
  • bruxisme : je me sens pas capable d'exprimer ma colère. Il est interdit de s'exprimer. Je dois fermer ma bouche.
  • calculs biliaires : ma colère est si grande qu'elle s'est cristallisée en moi. J
  • cataracte : je ne veux plus voir le danger qui est devant mes yeux.
  • cystite : je ne parviens pas à poser mes limites. Je me sens envahi dans mon territoire
  • diverticules : je suis obligé de garder mes problèmes pour moi.
  • eczéma : je me sens séparé d'un contact agréable. J'ai perdu le contact avec quelqu'un.
  • endométriose : il y a un problème dans le nid familial. L'enfant n'est pas à sa place.
  • entorse : je me sens coupable de n'avoir pas fait le bon geste ou mouvement.
  • fibromyalgie : je ne me sens pas capable de me défendre face à ce contact douloureux. 
  • hernie discale : je ne me sens pas capable de faire le tampon entre deux choses ou deux personnes
  • herpès : je me sens agressé par un contact
  • hyperthyroïdie - hypothyroïdie : je me sens impuissant face à l'urgence. Cela va trop vite ou pas assez vite.
  • maladie de Crohn : je ne sens très en colère et pas capable d'évacuer cette crasse, cette injustice.
  • tendinite : je ne me sens pas capable de faire un geste, un mouvement.
  • ulcère : je n'accepte ou je ne digère pas quelque chose.
  • vertiges : je me sens perdu par rapport à mon avenir. Je n'ai plus de repères. Je ne sais pas où aller.

 

Ces exemples sont des hypothèses qui doivent être validées par le patient en fonction de son vécu et de son ressenti. La vérité est au fond de celui qui souffre.

Pourquoi le décodage biologique peut vous aider ?

Le biodécodage, ou décodage biologique, fait le lien entre les symptômes et les émotions, pour pouvoir retrouver le besoin insatisfait que remplit virtuellement la maladie.

 

L'objectif est de :

  • trouver et comprendre le sens des symptômes,
  • identifier le besoin que vient combler virtuellement la maladie,
  • remonter à l'origine de ce qui a programmé les symptômes dans le vécu de la personne ou celui de sa famille lorsque l'origine du problème est transgénérationnel,
  • permettre d'exprimer en mots ce qui a été ressenti et n'a pu être exprimé et résolu,
  • libérer les émotions refoulées dans le corps,
  • aider à trouver de nouvelles ressources pour changer le ressenti qui est à l'origine des symptômes
  • transformer les croyances limitantes
  • gagner en autonomie pour ne plus attendre que la solution provienne de l'extérieur,
  • stimuler le potentiel de guérison : accepter le diagnostic mais pas obligatoirement le pronostic.

 

Dans sa pratique, le biodécodage utilise plusieurs techniques :

 

Le biodécodage est une pratique complémentaire à la médecine conventionnelle et ne s'y substitue pas. Pour toute maladie physique ou psychique, il est impératif d'avoir un diagnostic que seul le médecin est habilité à établir.

De même, en cas de traitement, il ne doit pas être interrompu sans avis médical.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Les problèmes de peau ont-ils un lien avec le stress et comment les soulager ?

Pourquoi faire du décodage biologique ?

Les constellations familiales et systémiques pour se libérer des mémoires transgénérationnelles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.